Nos spécialistes

Nous vous proposons dans cette section plusieurs spécialistes qui vous aideront à travers vos projets immobilier. Vous n’avez qu’à consulter le site internet des spécialistes qui vous intéressent afin d’avoir plus d’informations.

L’année 2014 débute par un léger recul des ventes résidentielles au Québec

Après avoir connu la stabilité au mois de décembre 2013, le nombre de transactions résidentielles réalisées au cours du mois de janvier 2014 à l’échelle de la province a reculé de 3 % par rapport à la même période l’an dernier, avec 4 123 ventes enregistrées sur le système Centris®.

La région métropolitaine de Trois-Rivières a affiché la plus forte augmentation au chapitre des ventes, avec une hausse de 42 % (78 ventes) par rapport au mois de janvier 2013. Les résultats ont également été positifs pour les RMR de Gatineau (190 ventes) et de Saguenay (67 ventes), qui ont vu leurs transactions résidentielles grimper respectivement de 6 % et de 2 %.

Les inscriptions en vigueur ont enregistré une hausse de 9 % par rapport au mois de janvier 2013, avec 71 667 propriétés offertes au Québec par l’entremise d’un courtier immobilier. D’ailleurs, le nombre de propriétés à vendre a augmenté pour l’ensemble des RMR de la province. Soulignons que le nombre d’inscriptions à l’échelle de la province est en constante progression depuis août 2010.

Le prix médian des propriétés unifamiliales a augmenté de 2 % au Québec en janvier 2014, pour s’établir à 222 500 $. Les RMR de Gatineau (+4 %), de Montréal (+1 %) et de Trois-Rivières (+1 %) ont aussi vu le prix médian de leurs unifamiliales s’élever comparativement au même mois de 2013.

Source : Fédération des Chambres Immobilières du Québec : FCIQ

Adresse:
Téléphone:
Fax:
Courriel:
Site internet:
Les Québécois font preuve de prudence en optant pour le taux hypothécaire fixe

Parmi les répondants qui ont acheté une propriété depuis octobre 2011, 33 % ont versé une mise de fonds entre 5 % et 10 % de la valeur de la propriété. Notons que les jeunes acheteurs de copropriétés sont les plus nombreux, proportionnellement, à avoir versé un montant de 5 % ou moins. De plus, le rapport Léger révèle que 71 % des propriétaires québécois optent pour un taux hypothécaire fixe lors d’un renouvellement ou d’un premier achat et que, de ce nombre, 63 % choisissent un terme de 5 ans.

La hausse anticipée des taux d’intérêt, qui sont maintenus à un creux historique depuis quelque temps, influence certainement le comportement des ménages quant à leurs choix hypothécaires. De même, près d’un propriétaire sur deux (48 %) ayant acheté depuis octobre 2011 a choisi une période d’amortissement de 25 ans, soit la durée maximale permise suite au dernier resserrement de l’assurance prêt hypothécaire survenu en juillet 2012. L’étude indique également que 46 % des emprunteurs ont bénéficié d’une marge de crédit hypothécaire, un résultat en hausse de 9 points de pourcentage par rapport à 2012.

En ce qui concerne les intentions de vente des Québécois, le rapport Léger rapporte que 26 % (+2 %) des propriétaires envisagent de vendre leur propriété au cours des cinq prochaines années. Parmi ceux-ci, 37 % le feraient dans les douze prochains mois, ce qui représente une hausse de 2 % depuis l’étude précédente. La grande région de Montréal se démarque notamment en présentant des résultats plus élevés que la moyenne provinciale à ce chapitre en 2013. Le tableau 1 classifie les intentions de vente des individus sondés pour un horizon de cinq ans selon la région habitée.

Les taux d’intérêt resteront bas en 2014 selon le FMI

Le dernier rapport du Fonds monétaire international (FMI) estime que l’économie canadienne devrait s’accélérer en 2014, avec une croissance prévue du PIB de 2,25 %. L’affaiblissement des économies des pays émergents, la fragilité de l’économie de la zone euro, ainsi que la décision de la Réserve fédérale américaine de mettre fin à l’assouplissement quantitatif représenteraient des risques importants pour la reprise économique au Canada. Le FMI affirme donc que la politique monétaire de la Banque du Canada visant à maintenir son taux directeur à un creux historique pourrait être prolongée compte tenu du faible taux d’inflation, du ralentissement du marché immobilier et de l’endettement des ménages. Selon les prévisions du FMI, le taux directeur augmenterait graduellement à partir de 2015, pour atteindre 4 % d’ici la fin de 2018. De même, les taux d’intérêt à long terme devraient augmenter, suivant de près l’évolution des taux américains.

 

 

Source : Fédération des Chambres Immobilières du Québec : FCIQ

Adresse:
Téléphone:
Fax:
Courriel:
Site internet:
Vendre ou acheter sans courtier immobilier: attention aux pièges!

(Québec) Vous vous apprêtez à vendre ou à acheter une maison? Vous décidez de procéder sans courtier immobilier? Gare aux cauchemars!

Vendeurs et acheteurs de maison s’exposent à mille et un pièges s’ils ne font pas affaire avec des courtiers immobiliers, affirme l’avocat Stéphane Pagé, spécialiste en litige immobilier. Au début de sa pratique, il y a 12 ans, il recevait un appel par mois d’une personne désespérée comptant sur lui pour régler un litige. Aujourd’hui, il traite «quatre ou cinq demandes par semaine».

Me Pagé gagne sa vie à régler des problèmes entre acheteurs et vendeurs de maison. Il peine à suffire à la demande. C’est donc à «titre préventif» qu’il s’adresse aux gens pour les convaincre de l’utilité des courtiers immobiliers. Les gens sont rarement de mauvaise foi, soutient-il. Mais l’ignorance peut les mettre dans un solide embarras. Il a répertorié cinq «pièges».

>1 L’acheteur et le vendeur signent une entente sur un modèle de promesse d’achat pris sur Internet ou dans une librairie. Première erreur : ils oublient d’inscrire les conditions de financement. Cauchemar : la banque refuse un prêt à l’acheteur. Celui-ci en informe le vendeur qui, ô malheur, avait lui-même fait une promesse d’achat sur une autre maison à la condition de vendre sa résidence. Le vendeur pourrait être poursuivi par le propriétaire de l’autre maison, qu’il ne peut plus acheter faute de fonds. Et l’acheteur pourrait être lui-même poursuivi en dommages et intérêts par le vendeur si ce dernier finit par vendre sa maison à perte.

Deux cas de désistement font jurisprudence, signale Stéphane Pagé. Dans les deux cas, deux acheteurs se sont désistés dans des transactions sans courtier; les deux vendeurs ont intenté des poursuites contre les acheteurs; et ils ont remis leurs maisons en vente une seconde fois sans courtier. En octobre 2009, à Québec, et en novembre 2010, à Montréal, deux juges ont conclu que les vendeurs n’avaient pas droit à des dommages parce qu’ils n’avaient pas pris tous les moyens (retenir les services d’un courtier immobilier) pour avoir «un bassin de personnes potentiellement intéressées».

Un courtier aurait pensé à inclure l’annexe A à un modèle de promesse d’achat reconnu par le gouvernement, affirme Me Pagé. Cette annexe détermine un délai variant généralement entre 5 et 10 jours pendant lequel l’acheteur fait ses démarches auprès d’un prêteur hypothécaire. Au-delà de ce délai, le vendeur peut mettre fin à l’offre. «Le financement devient clair», résume l’avocat.

>2 L’inspection préachat est un point délicat. Aucune réglementation ne concerne les inspecteurs en bâtiment. N’importe qui peut donc se prétendre expert. Cependant, en vertu des règlements de courtage, un courtier immobilier a l’obligation de recommander une inspection à ses acheteurs. Il doit s’assurer que l’inspecteur a une assurance responsabilité, qu’il produira un rapport écrit et qu’il utilisera les normes de pratique reconnues par l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec. Le courtier doit recommander aux moins trois inspecteurs différents et ne pas s’en tenir toujours au même. «Les vices cachés constituent 80 % de ma pratique», affirme Stéphane Pagé.

>3 Il arrive que des vendeurs acceptent plusieurs offres d’achat. Ils omettent les délais, ils se disent à tort qu’ils choisiront la meilleure offre. Erreur… Ils risquent de recevoir des mises en demeure des acheteurs. «Aux petites créances, les poursuites peuvent atteindre 7000 $», prévient l’avocat.

>4 La déclaration du vendeur n’est pas obligatoire, mais elle est recommandée. Dans ce document écrit, le vendeur répond de bonne foi à des questions sur la structure de sa maison, sur le sol, les odeurs, les infiltrations d’eau, etc. Le courtier a aussi l’obligation de fournir à l’acheteur les factures de remboursement d’assurances ou de réparations concernant la maison.

>5 Un courtier immobilier fera en sorte que le vendeur fournira un certificat de localisation à l’acheteur ou il s’assurera que l’actuel est encore valide. «Sans courtier, l’absence de ce document est très fréquente», soutient Stéphane Pagé.

Acheteur et vendeur se présentent devant le notaire qui réclame le document. C’est la panique. «Il y a des semaines d’attente pour faire faire un certificat de localisation», insiste-t-il. Le vendeur s’est dit qu’il économiserait 1000 $. Mais il n’avait pas prévu tous les délais et les emmerdements.

 

source: Michèle Laferrière, LE SOLEIL, Publié le 05 novembre 2011 à 05h00
Adresse:
Téléphone:
Fax:
Courriel:
Site internet:
Neuvième baisse mensuelle des ventes résidentielles au Québec

Au cours du mois d’avril 2013, 8 635 transactions résidentielles ont été réalisées par l’entremise d’un courtier immobilier au Québec, soit une diminution de 7 % par rapport au nombre de ventes conclues en avril 2012. Bien qu’il s’agissait de la neuvième baisse mensuelle consécutive, la diminution observée en avril est la plus faible des six derniers mois.

Parmi les six régions métropolitaines de recensement (RMR) de la province, seule celle de Sherbrooke a affiché une hausse des ventes ; l’augmentation au cours du mois d’avril 2013 était de l’ordre de 10 % par rapport à avril 2012. L’ensemble des secteurs situés à l’extérieur des RMR a pour sa part enregistré une légère hausse des ventes de 1 % en avril 2013.

Le nombre de propriétés à vendre a de nouveau augmenté et ce, tant dans les RMR que dans l’ensemble des secteurs situés hors des RMR. À l’échelle provinciale, 74 703 propriétés résidentielles étaient à vendre sur le système Centris® au cours du mois d’avril 2013, soit 10 % de plus qu’à pareille date en 2012.       Le prix médian des unifamiliales a augmenté dans chacune des RMR en avril 2013, à l’exception de Gatineau, où leur prix a diminué de 2 %.

Le prix médian des unifamiliales a connu une croissance de 2 % dans la RMR de Saguenay, de 8 % dans la RMR de Québec, de 3 % dans la RMR de Sherbrooke, de 6 % dans la RMR de Trois-Rivières et de 2 % dans la RMR de Montréal.

Source FCIQ

Adresse:
Téléphone:
Fax:
Courriel:
Site internet:
Le nombre de mises en chantier continue de chuter au Canada et au Québec

Selon les statistiques provisoires de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), le nombre de mises en chantier dans les centres de 10 000 habitants et plus au Canada a connu un recul de 29 % en avril 2013, comparativement à avril 2012. À l’échelle nationale, les fondations de 15 390 logements ont été coulées en avril 2013, comparativement à 21 749 pour la même période en 2012.

En 2013, au Québec, après des baisses de 24 % en février et de 20 % en mars, le nombre de mises en chantier en avril s’est replié de 40 % par rapport à avril 2012, pour un total de 3 179 nouvelles constructions.

En avril 2013, la majorité des régions métropolitaines de recensement (RMR) a connu une diminution de mises en chantier par rapport à avril 2012. Les RMR de Gatineau et de Québec ont toutes deux enregistré une chute de 46 % de mises en chantier. Le scénario est le même pour la métropole, qui a connu une diminution marquée de 43 %. Quant aux RMR de Saguenay et de Sherbrooke, elles ont subi des baisses respectives de 14 % et de 18 %. La RMR de Trois-Rivières s’en tire mieux en maintenant un niveau de mises en chantier relativement stable par rapport à l’an dernier.

Source: FCIQ

Adresse:
Téléphone:
Fax:
Courriel:
Site internet:
GATINEAU: Perspective du marché de l’habitation 2012-2013

MONTRÉAL, le 5 novembre 2012 – Selon l’édition du quatrième trimestre de 2012 du rapport Perspectives du marché de l’habitation, Gatineau diffusée par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), les mises en chantier d’habitations et les ventes MLS® se chiffreront respectivement à 2 300 et 3 825 l’an prochain dans la région de Gatineau.

 

La construction de maisons individuelles est en perte de vitesse depuis quelques années dans la région de Gatineau. Cette année et l’an prochain ne feront pas exception, puisqu’il s’en construira respectivement 725 et 675, des reculs d’environ 7 % dans les deux cas. « En raison de laconstruction de nombreux projets d’envergure cette année et compte tenu du contexte économique et financier qui sera en vigueur l’an prochain, il est tout à fait raisonnable de prévoir un ralentissement des mises en chantier de logements collectifs en 2013 », mentionne Francis Cortellino, analyste principal de marché à la SCHL. Ce repli dans le segment des logements collectifs contribuera au recul de la construction résidentielle dans la région de Gatineau l’an prochain, puisqu’on dénombrera environ 2 300 mises en chantier (-14 %).

 

Après avoir été faibles en 2011 et 2012, les transactions conclues sur le réseau MLS® continueront de stagner en 2013, puisqu’on en dénombrera 3 825 (-1 %). La hausse éventuelle des taux hypothécaires ainsi que le surplace que connaîtra le marché du travail l’an prochain dans la région gatinoise sont des facteurs qui soutiennent cette stabilité. « L’augmentation plus rapide de l’offre que de la demande laisse présager un marché qui deviendra équilibré l’an prochain. Cette légère détente du marché fera en sorte que la hausse du prix moyen MLS® sera un peu moins soutenue en 2013 », précise M. Cortellino.

 

Mettant à contribution plus de 65 ans d’expérience à titre d’organisme national responsable de l’habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité. Elle offre également des données, des analyses et des rapports fiables, impartiaux et actuels sur le marché de l’habitation pour aider les consommateurs et le secteur de l’habitation à prendre des décisions éclairées.

 

Source : SCHL

Adresse:
Téléphone:
Fax:
Courriel:
Site internet:
Web
Adresse: 895 boulevard Charest ouest, G1N 2C9
Téléphone: 418-559-8752
Fax: 418-559-8752
Site internet: www.unikmedia.ca
Augmentation des droits de mutation à compter du 1er janvier 2012

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nullam eget tellus turpis, quis commodo velit. Nam tristique, enim vitae lobortis malesuada, sapien odio viverra risus, at consectetur mauris justo

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nullam eget tellus turpis, quis commodo velit. Nam tristique, enim vitae lobortis malesuada, sapien odio viverra risus, at consectetur mauris justo

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nullam eget tellus turpis, quis commodo velit. Nam tristique, enim

Adresse:
Téléphone:
Fax:
Courriel:
Site internet:
Augmentation des droits de mutation à compter du 1er janvier 2012

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nullam eget tellus turpis, quis commodo velit. Nam tristique, enim vitae lobortis malesuada, sapien odio viverra risus, at consectetur mauris justo

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nullam eget tellus turpis, quis commodo velit. Nam tristique, enim vitae lobortis malesuada, sapien odio viverra risus, at consectetur mauris justo

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nullam eget tellus turpis, quis commodo velit. Nam tristique, enim vit

Adresse:
Téléphone:
Fax:
Courriel:
Site internet:
Augmentation des droits de mutation à compter du 1er janvier 2012

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nullam eget tellus turpis, quis commodo velit. Nam tristique, enim vitae lobortis malesuada, sapien odio viverra risus, at consectetur mauris justo

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nullam eget tellus turpis, quis commodo velit. Nam tristique, enim vitae lobortis malesuada, sapien odio viverra risus, at consectetur mauris justo

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nullam eget tellus turpis, quis commodo velit. Nam tristique, enim vit

Adresse:
Téléphone:
Fax:
Courriel:
Site internet:
Posted in Nouvelles du secteur, Uncategorized | Comments Off on L’année 2014 débute par un léger recul des ventes résidentielles au Québec
Posted in Nouvelles du secteur, Uncategorized | Comments Off on Les Québécois font preuve de prudence en optant pour le taux hypothécaire fixe
Posted in Uncategorized | Comments Off on Vendre ou acheter sans courtier immobilier: attention aux pièges!
Posted in Nouvelles du secteur, Uncategorized | Comments Off on Neuvième baisse mensuelle des ventes résidentielles au Québec
Posted in Nouvelles du secteur, Uncategorized | Comments Off on Le nombre de mises en chantier continue de chuter au Canada et au Québec
Posted in Nouvelles du secteur, Uncategorized | Comments Off on GATINEAU: Perspective du marché de l’habitation 2012-2013
Posted in Uncategorized | Leave a comment
Posted in Uncategorized | Leave a comment
Posted in Uncategorized | Leave a comment
Posted in Uncategorized | Leave a comment