Changements du marché hypothécaire Canadien

L’Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités (ACCHA) a récemment publié son rapport du printemps sur le marché hypothécaire canadien, Changements du marché hypothécaire canadien.

Ce rapport, compilé par Will Dunning, économiste en chef de l’ACCHA, révèle que les Canadiens sont à l’aise avec leur hypothèque. Cependant, il examine l’impact des restrictions gouvernementales sur les prêts hypothécaires par rapport à l’activité économique liée au logement.

Voici quelques faits saillants du rapport :

  • Les Canadiens remboursent leur hypothèque plus rapidement. Dans le cas des hypothèques remboursées dans les derniers  vingt ans, le remboursement réel a été effectué avant la fin des deux tiers de la période d’amortissement.
  • L’an dernier, seulement 8 % des propriétaires ont touché à la valeur acquise de leur demeure. En moyenne, l’emprunt contre la valeur acquise d’une demeure se chiffrait à 48,000 $ et dans la plupart des cas, le motif de ces emprunts était la rénovation ou la réparation domiciliaire.
  • 83 % des propriétaires canadiens ont au moins 25 % de valeur acquise dans leur demeure.

Dans l’ensemble, 69 % des hypothèques au pays sont à taux fixe. Ce pourcentage augmente à 85 % pour les prêts hypothécaires accordés au cours des 12 derniers mois.

  • Le taux hypothécaire moyen se situe à 3,52 %. Le  taux moyen des prêts hypothécaires renouvelés au cours des 12 derniers mois se chiffre à 3,15 %.
  • Dans les 12 derniers mois, le taux moyen véritable  d’une hypothèque à taux fixe de cinq ans est de 2,20 % plus bas que le taux affiché par les banques.
  • 60 % des Canadiens possèdent au moins deux cartes de crédit, y compris 30 % qui en ont trois ou plus. En moyenne, le solde dû s’élève à 3,500 $.
  • La croissance des prêts hypothécaires ralentit de façon spectaculaire. Selon les prévisions pour 2014, le taux de croissance sera  de 2,5 % à 3 %, ou environ la moitié du taux actuel.
  • 18 % des titulaires d’une hypothèque, ce qui représente environ 1,1 million de personnes, augmentent leurs paiements hypothécaires, de leur propre gré, tandis que 16 % d’entre eux, soit  environ 975,000 personnes, ont effectué un paiement forfaitaire au cours  de la dernière année.

25 % de toutes les hypothèques sont négociées par des conseillers hypothécaires. Dans le cas des prêts hypothécaires négociés au cours des 12 derniers mois, ce pourcentage augmente à 31 %.